Main Menu

Udps tweet

http://www.youtube.com/watch?v=ASePJNLngu4

{besps}peramananceudps{/besps}

Chers tous,

Nous venons d'apprendre que la permanence de l'UDPS à Kinshasa a été vandalisée et incendiée ce mardi matin 06 septembre 2011 .

Rappelons que hier lundi 05 septembre, le cortège du Président Tshisekedi, qui revenait de la Céni où ce dernier venait de déposer officiellement sa candidature à la Présidence de la République, a été attaqué par des membres du PPRD au moyen de pierres, de cocktails molotov et n'ont pas hésité à tirer avec des armes à feu à balles réelles.
Depuis quelques jours, le pouvoir PPRD semble  instrumentaliser des groupes d'activistes pour attaquer afin d'intimider l'opposition.

 

Dans son communiqué publié lundi soir, le Secrétaire du parti chargé de l'information, avait appris et émettait ses craintes d'une attaque de la permanence du parti pour la nuit.

Selon des témoins, des individus en civil, armés de fusils,  sont venus vers deux heures du matin devant la permanence de l'UDPS où ils ont commencé à tirer et à chasser les personnes présentes. Après avoir forcé le portail, ils se sont introduits dans la parcelle, ont forcé la porte d'entrée des bureaux où ils ont tout saccagé, et ont mis le feu avant de s'enfouir.

A neuf heures,en ce moment même, ce mardi matin, des éléments de la police nationale sont présents devant la permanence où ils tirent avec des armes à feu pour intimider les combattants de l'UDPS. Nous ignorons leur motivation.

Le PPRD semble désormais vouloir empoisonner le climat politique et susciter une véritable guerre civile.

Selon le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, opposition), « des gens en uniforme » ont vandalisé le siège du parti au moment où son leader Etienne Tshisekedi déposait sa candidature à l’élection présidentielle du 28 novembre dans un bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à Kinshasa. « Ils sont entrés dans la parcelle, ont cassé des fenêtres et mis le feu à certains endroits », a déclaré à l’AFP Jacquemin Shabani en accusant « des hommes de la Garde républicaine et des services spéciaux ». Le siège d’une télévision proche de l’UDPS a également été incendié, a-t-il ajouté. Le chef de la police à Kinshasa, le général Jean de Dieu Oleko, a dit à l’AFP avoir été informé de « cas de vandalisme » au siège de l’UDPS, en émettant des « réserves » sur les accusations concernant les auteurs présumés. Le général a également indiqué que des militants de l’UDPS, après avoir accompagné M. Tshisekedi à la Céni, « ont commis quelques actes de dégradation » au siège d’un bureau du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) du chef de l’Etat Joseph Kabila.

Raphaël KASHALA

UDPS.BENELUX